Les maladies de l'adulte

Toutes les maladies de l'adulte expliquées de A à Z.

Les causes et la prévention de la DMLA

Mis à jour : Lundi 23 Mars 2020

Quelles sont les causes de la dégénérescence maculaire ?

Les causes de la dégénérescence maculaire demeurent en grande partie inconnues, mais les risques s'accroissent avec l'âge et cette maladie présente parfois une composante héréditaire. Fumer augmente les risques d'apparition de la maladie et semble accélérer sa progression. Les rayons ultraviolets semblent également accélérer l'évolution de la maladie, surtout chez les personnes aux yeux de couleur claire. L’exposition intense à la lumière du jour, par exemple lors d’une vie professionnelle en extérieur dans une région très ensoleillée, augmente le risque de développer une DMLA.

Des concentrations élevées de cholestérol dans le sang et l'hypertension artérielle ont également été associées à la dégénérescence maculaire. La dégénérescence maculaire humide semble plus fréquente chez les personnes souffrant de maladies cardiovasculaires.

Au volant, la vue...
Les conducteurs de plus de 50 ans doivent surveiller leur vision. Les modifications liées à l'âge entraînent des conséquences potentiellement dangereuses : vision nocturne diminuée, éblouissement par les phares des voitures (en particulier lors d'un début de cataracte), réduction du champ de vision (la vision des véhicules arrivant sur le côté est moins précise), etc. Un examen ophtalmologique est indispensable tous les ans.

Comment prévenir la dégénérescence maculaire ?

    La prévention de la DMLA consiste surtout à éviter les facteurs aggravants.
  • Portez des lunettes de soleil : les rayons ultraviolets de la lumière solaire pourraient favoriser l’apparition de la dégénérescence maculaire, en particulier chez les personnes aux yeux clairs. Protégez-vous avec un chapeau et des verres solaires adaptés.
  • Arrêtez de fumer : les fumeurs courent deux à trois fois plus de risque d’être atteints de DMLA. Pour arrêter, demandez conseil à votre médecin traitant.
  • Surveillez votre taux sanguin de cholestérol et votre pression artérielle : les complications des maladies cardiovasculaires semblent augmenter le risque de développer une DMLA.
  • Mangez des aliments riches en substances antioxydantes. La DMLA est une des quelques maladies où la supplémentation en substances antioxydantes (bêta-carotène, vitamines C et E, zinc), en plus de l’alimentation habituelle, a un effet largement prouvé. Cet effet justifie sa prescription systématique par les ophtalmologues dans le cadre du traitement des formes intermédiaires ou avancées. On ignore si cette supplémentation peut être recommandée pour prévenir l’apparition de cette maladie, mais l’on sait à partir des études épidémiologiques qu’à une alimentation riche en légumes vert foncé, et en particulier en épinards qui contiennent des quantités notables de caroténoïdes, est associée une réduction du risque de développer une DMLA.

Les aliments particulièrement riches en caroténoïdes sont les choux verts, les courgettes, les brocolis, les petits pois, le maïs, les kiwis, les oranges, les mangues et le jaune d’œuf. Le zinc est présent en quantités intéressantes dans les huîtres, le germe de blé, le foie, les viandes, les crustacés et les graines de sésame.

Source : ©Vidal 2020