L'actualité de la santé

Toutes les actualités de la santé en un click

Aliments enrichis en phytostérols : de nouvelles recommandations de bon usage

Auteur : Stéphane KORSIA-MEFFRE
Date de publication : 26/06/2014
Parapharmacie

Les phytostérols sont des substances naturelles utilisées dans certains aliments pour faire baisser le taux de cholestérol dans le sang. Une expertise scientifique de l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) estime que les données actuellement disponibles ne permettent cependant pas de considérer ces aliments comme un moyen approprié de prévention des maladies cardiovasculaires.

En conséquence, l'Anses recommande aux personnes qui consomment de tels produits d’enrichir leur alimentation en fruits et légumes.

Les phytostérols et les phytostanols sont des substances présentes dans les plantes et utilisées pour faire baisser le taux de cholestérol dans le sang, en association avec des mesures diététiques adaptées et, éventuellement, des médicaments. Ayant une structure chimique proche de celle du cholestérol, ces substances entrent en compétition avec lui au niveau intestinal et limitent ainsi son absorption.

Des aliments enrichis qui revendiquent un effet sur les maladies cardiovasculaires
Depuis 2000, de nombreux aliments tels que margarines, beurres, sauces, yaourts, laits ou boissons lactées, sont enrichis avec des phytostérols. Ces aliments sont destinés aux personnes qui ont des taux de cholestérol sanguin élevés. La réglementation européenne autorise l'emploi, sur l'étiquetage de ces produits, d'une allégation indiquant d'une part que les phytostérols diminuent le cholestérol sanguin et d'autre part que diminuer le cholestérol sanguin peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires (infarctus, accident vasculaire cérébral, etc.), à condition qu'ils contiennent au moins 650 mg de phytostérols par portion.

Mais l'Anses souligne l'absence de preuve d'efficacité en prévention des maladies cardiovasculaires
Suite à la saisie par une association de consommateurs, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a émis un avis qui, sans remettre en cause l'effet des aliments enrichis en phytostérols sur le taux sanguin de cholestérol (chez seulement 70 % des personnes qui en consomment), précise qu'aucune étude n'a mis en évidence leur effet préventif sur les maladies cardiovasculaires.

L'Anses souligne également que la consommation d'aliments enrichis en phytostérols entraîne une baisse des taux sanguins de béta-carotène (un précurseur de la vitamine A absorbé par l'intestin selon un mécanisme proche de celui du cholestérol), ce qui serait susceptible d'augmenter le risque de développer une maladie cardiovasculaire.

L'Anses rappelle que ces aliments sont déconseillés aux femmes enceintes et aux enfants
D'après l'étude INCA 2 (étude individuelle nationale des consommations alimentaires) menée en 2006-2007 par l'Anses, les consommateurs des produits enrichis en phytostérols étaient pour 12,5 % d'entre eux… des enfants, pour lesquels les problèmes d'excès de cholestérol et de maladies cardiovasculaires ne se posent pourtant pas. L'Anses rappelle que ces aliments enrichis ne doivent être consommés ni par les enfants, ni par les femmes enceintes.

Recommandations de bon usage des aliments enrichis en phytostérols
L'Anses rappelle aux personnes soucieuses de leur cholestérol que la prévention des maladies cardiovasculaires demande un suivi médical personnalisé prenant en compte l'ensemble des moyens de prévention : alimentation équilibrée, activité physique régulière, arrêt du tabac et lutte contre l'hypertension artérielle.

De plus, suite à son travail d'expertise, l'Anses recommande :

  • aux personnes soucieuses de leur taux sanguin de cholestérol de consulter un médecin qui pourra leur indiquer les mesures de prévention les plus adaptées à leur situation ;
  • aux consommateurs de produits enrichis en phytostérols de veiller à manger au moins cinq fruits et légumes par jour afin de compenser la baisse de leur taux sanguin de béta-carotène résultant de la consommation de ces produits.
Des interactions possibles avec certains médicaments contre l'excès de cholestérol
Rappelons que les personnes traitées contre l'excès de cholestérol avec de l'ézétimibe (Ezétimibe MSD, Ezétrol, Inegy, Vytorin) doivent être prudentes : ce médicament possède le même mécanisme d'action que les phytostérols et des interactions entre les deux substances pourraient nuire à leur efficacité.

De la même manière, les personnes traitées contre l'excès de cholestérol avec des statines (Atorvastatine Génériques, Crestor, Elisor, Fluvastatine Génériques, Fractal, Fractal SP, Lescol, Lescol LP, Lodalès, Pravastatine Génériques, Simvastatine Génériques, Tahor, Vasten, Zocor..) doivent se renseigner auprès de leur médecin avant de consommer des aliments enrichis en phytostérols. De fait, ces substances semblent augmenter les effets des statines, ce qui peut justifier une adaptation du traitement.

En savoir plus : 
Avis de l'Anses sur l'usage des aliments enrichis en phytostérols (juin 2014)

Source : ©Vidal 2019